USA: repli plus fort que prévu des inscriptions hebdomadaires au chômage

Les inscriptions hebdomadaires au chômage aux Etats-Unis, perturbées par l’impact des ouragans, ont reculé davantage que prévu pour tomber à leur plus bas niveau en six semaines, a indiqué le département du Travail jeudi.

Le ministère a recensé 243.000 demandes d’allocations chômage en données corrigées des variations saisonnières, soit un recul de 15.000. Elles se rapprochent ainsi du niveau où elles oscillaient avant l’arrivée des tempêtes catastrophiques. Les analystes s’attendaient à un moindre repli avec 255.000 demandes d’allocations. Les ouragans Harvey, au Texas, Irma en Floride et Géorgie, et Maria à Porto Rico entre fin août et septembre ont affecté le dépôt des demandes d’allocations chômage mais aussi la simple remontée des données statistiques.

Ainsi en Floride les inscriptions au chômage qui s’étaient multipliées par deux après le passage d’Irma ont un peu reculé, de même qu’au Texas où à cause des inondations provoquées par Harvey les demandes d’allocations avaient été multipliées par six et restent encore exceptionnellement hautes.

A Porto Rico, dévasté par Irma et Maria, les inscriptions sont bien en dessous de la norme car le ministère se base encore sur des estimations en l’absence de l’intégralité des données qui doivent être collectées sur le terrain.

La Réserve fédérale (Fed) a récemment rappelé que l’activité économique du pays allait subir à court terme les effets négatifs des ouragans mais que ceux-ci ne devraient pas peser sur l’économie à moyen terme. La moyenne des demandes sur quatre semaines s’est établie à 257.500, en repli de 9.500.

Sur un an, les inscriptions au chômage sont en retrait de 2%. Cela fait plus de deux ans et demi que les inscriptions hebdomadaires au chômage restent sous la barre symbolique des 300.000. C’est la plus longue période sous ce niveau depuis 1970.Le taux de chômage est tombé à 4,2% en septembre même si l’économie a détruit des emplois (-33.000) à cause des ouragans.

Share This:

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*